Le Petit Monde d'Audrey
Administrateurs : Audrey, ThunderLord
 
 Le Petit Monde d'Audrey  L'ORATOIRE  La Taverne des DISCUSSIONS 

 Reconstruire les monuments historiques disparus ?

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Audrey
Laissez vivre les mots
Administrateur
Audrey
14048 messages postés
   Posté le 08-12-2008 à 21:34:21   Voir le profil de Audrey (Offline)   Répondre à ce message   http://lepetitmondedaudrey.alloforum.com/   Envoyer un message privé à Audrey   

Monuments historiques disparus: doit-on tout reconstruire ?


Le château de Lunéville, détruit par un incendie
en janvier 2003

Hier Dresde et le Parlement de Bretagne à Rennes, aujourd'hui le château de Lunéville et celui de Berlin, demain peut-être le palais des Tuileries à Paris. Après la destruction d'un monument historique, doit-on tout reconstruire ? Le débat est lancé en France.

Il a été vif en Allemagne où va être rebâti au coeur de Berlin l'ancien château de l'empereur Guillaume II, rasé il y a 60 ans après avoir été endommagé pendant la guerre. Il avait fait place au "Palais de la République", symbole du communisme aujourd'hui en cours de démolition.

Le débat est aussi lancé en France, à l'occasion d'une pétition que viennent de publier des journalistes spécialisés. Dénonçant "cet engouement étrange pour le faux", la pétition s'appuie sur deux initiatives récentes : la reconstruction d'une grille disparue sous la Révolution à Versailles et le projet d'une association de rebâtir, au bout du Louvre, le palais des Tuileries rasé en 1883.

Reconstruire "se fait depuis toujours", indique à l'AFP Jacques Moulin, architecte en chef des monuments historiques (ACMH). Les "Romains, au IIIe siècle, ont ainsi reconstitué un Colosse de Memnon" égyptien du XVIe-XIVe avant J-C., dit-il.

En 1902, renchérit Olivier Poisson, inspecteur des monuments historiques, "quand le campanile de la place Saint-Marc à Venise s'écroule, le conseil municipal décide le soir même de le reconstruire 'dov'era, com'era' (où il était, comme il était)", ajoute ce vice-président de l'Icomos, organisation internationale pour la conservation des monuments et sites historiques.

L'Europe du XXe siècle ne manque pas d'exemples : les palais et églises de Varsovie, le Christ Sauveur à Moscou, la Frauenkirche de Dresde, le pont de Mostar, le Parlement de Bretagne à Rennes, etc.

Il y a en fait "peu de cas de reconstruction ex nihilo", dit M. Poisson, et "c'est souvent du niveau du symbolique. Il y a toujours l'idée qu'un édifice au coeur d'une identité peut renaître", dit-il.

De nombreux architectes reconnaissent ce besoin de rebâtir un chef d'oeuvre du patrimoine détruit par la guerre ou un régime politique honni, à moins qu'il ne soit reconstruit, comme Lunéville ou la Fenice de Venise, après avoir été anéanti par les flammes.

Mais le palais des Tuileries, "c'est Jurassic Park !", fulmine Bruno Decaris, ACMH et enseignant à l'école de Chaillot qui les forme. "On est en train de réveiller des dinosaures, on déterre des endormis à jamais disparus".

Depuis qu'on parle des Tuileries, on est "en train de voir émerger un projet pour reconstruire le château de Saint-Cloud ", rasé en 1891, ajoute Philippe Prost, architecte et président de l'association Avenir et Patrimoine.

Ce qui est "inquiétant", dit-il, "c'est que de plus en plus souvent, il y a une tentation de revenir en arrière au lieu d'adopter un point de vue d'aujourd'hui. On pense plus spontanément à ce qui était 'avant', au lieu de construire quelque chose de nouveau".

Ce goût du "faux vieux n'est pas nouveau", dit M. Poisson, "nous sommes dans le deuil de la ruralité, de la France des terroirs. On a tendance à survaloriser le traditionnel", dit-il.

Mais une vertueuse nostalgie n'est pas le seul moteur. Les gains générés par le tourisme attirent les élus.
"Le patrimoine à l'identique, c'est facile, c'est payant, on ne prend pas de risques. L'élu aura des tentations", dit M. Decaris.

Reconstruire "sous une forme ancienne ou une forme neuve, c'est une question qui remonte à la nuit des temps", conclut M. Moulin. "Pourquoi s'interdirait-on de la penser ?"

(AFP - 08/12/08)
-------------------------------

Alors, raisonnable ou pas, de reconstruire les monuments historiques disparus ? Quand pensez-vous ?

Perso, je ne peux m'empêcher de penser aux sommes colossales que cela représente, et qui pourraient être bien mieux employées qu'en bâtissant du "faux vieux"...

D'autant que, de nos jours, on est capable de montrer virtuellement ces mêmes monuments disparus. A la rigueur, tant qu'à chercher à nous les mettre sous les yeux, on peut envisager, à certaines dates précises liées à ces bâtiments, de les montrer (par exemple en hologrammes ) à leur emplacement d'origine. Ainsi, la célébration existe, mais nul besoin de dépenser des sommes astronomiques pour la reconstruction. On aurait tout à gagner, non ?

Car lorsque l'on songe à ce qu'a coûté leur édification initiale (en argent comme en vies humaines d'ailleurs), on peut sérieusement se poser la question : reconstruire, pourquoi faire ?
- pour récolter de l'argent via le tourisme ? Dans ce cas, qu'on ne vienne pas nous dire que le but est purement historique, qu'ils sont amoureux de l'Histoire, blablabla ! Et si c'est encore le fric qui les motive, qu'ils laissent tomber immédiatement le projet, nanmého !
- pour se prouver que l'on est capables de reconstruire "tel qu'à l'origine" de somptueux bâtiments ? ...Commencez donc, messieurs les bâtisseurs, par apprendre à construire correctement (et durablement) les champignons de béton hérissés partout en France. Quand vous serez (enfin) capables d'édifier quelque chose d'esthétique et de fiable, on en reparlera

Bref, vous l'aurez compris : perso, je suis contre le fait de rebâtir des monuments historiques disparus.

La seule exception "qui confirme la règle" de mon opposition, c'est le cas du château de Guedelon (château moyen-âgeux, construit pierre par pierre, en utilisant uniquement les moyens d'époque ). Là, c'est différent (pour moi, en tout cas), car il s'agit de vérifier les données que nous possédons sur les constructions du Moyen-Age, et d'en acquérir d'autres. Le côté utile est évident, et le défi de l'utilisation des moyens d'époque également.


--------------------
Ouaille
Mon Dieu, qu'il est bete! :D
Modérateur
Ouaille
1080 messages postés
   Posté le 09-12-2008 à 00:06:53   Voir le profil de Ouaille (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ouaille   

Audrey a écrit :


La seule exception "qui confirme la règle" de mon opposition, c'est le cas du château de Guedelon (château moyen-âgeux, construit pierre par pierre, en utilisant uniquement les moyens d'époque ). Là, c'est différent (pour moi, en tout cas), car il s'agit de vérifier les données que nous possédons sur les constructions du Moyen-Age, et d'en acquérir d'autres. Le côté utile est évident, et le défi de l'utilisation des moyens d'époque également.[/#]


Oui mais la ce n'est pas pareil: le but de la reconstruction de ce chateau n'est pas le monument en soi mais comme indique, la technique...

Sinon cette "mode" du faux vieux ben c'est pas nouveau... ca date du IInd empire: Violet-Leduc a Pierrefonds (ou il a joue les precurseurs de Disney) et Notre-Dame de Paris en sont meme les icones...

Sinon dans pas mal de lieux historiques il y aussi une tendance a reconstituer l'ambiance, ce aui est pas mal a la base... La c'est pareil sauf que c'est excessif...

Et puis j'ai l'impression qu'on prend pour excuse le rattachement au passe pour transformer nos monuments en parcs d'attraction...

Un poil trollesque:
Bref totalement contre et qu'on ne vienne pas me dire qu'empecher ce genre de truc, c'est bloquer la transmission de la culture....
De toute facon notre societe ayant comme paragon les USA qui n'ont vraiment aucune culture passeiste, on est condamne a aller de plus en plus vers l'instantanne et la perte de reperes et nos descendants finiront tous decerebres, obeses et apathiques devant un ecran parlant un langage SMS/Kikoolol...

Constance
Gné ?
Maître des Légendes
Constance
2686 messages postés
   Posté le 09-12-2008 à 07:54:41   Voir le profil de Constance (Offline)   Répondre à ce message   http://constancejill.free.fr   Envoyer un message privé à Constance   

Audrey a écrit :

Quand pensez-vous ?
Jamais pendant le service...

--------------------
Précis des Préceptes, Régimes et Règles de Conduite des Marteleurs, vol. 113 :
Un coup de ciseau donné ne peut être défait. Mais pire est de n'oser le faire. Ne soyez pas précautionneux, soyez juste.
LK
Einheri
Poète inspiré
LK
769 messages postés
   Posté le 09-12-2008 à 12:30:12   Voir le profil de LK (Offline)   Répondre à ce message   http://www.perdu.com   Envoyer un message privé à LK   

Heu, quand un bâtiment est endommagé, qu'est-ce qu'on peut en faire ?
Le raser ? Cool, on se débarrasse du passé. Et récupérer le terrain, ça doit valoir mass thunes, surtout si on considère le "c'était le site de tel truc célèbre"
Le laisser en ruine ? Super, j'imagine très bien le siège du parlement de Rennes à moitié cramé laissé dans l'état...
Recontruire ? A ben tout de suite ça parait moins con comme idée...



@Constance : fonctionnaire ?

--------------------
Gnature Gnature Gnature Gnature Gnature Gnature

J'aime pas les sign' en image(s)
Audrey
Laissez vivre les mots
Administrateur
Audrey
14048 messages postés
   Posté le 09-12-2008 à 21:27:35   Voir le profil de Audrey (Offline)   Répondre à ce message   http://lepetitmondedaudrey.alloforum.com/   Envoyer un message privé à Audrey   

LK a écrit :

Heu, quand un bâtiment est endommagé, qu'est-ce qu'on peut en faire ?
Le raser ? Cool, on se débarrasse du passé. Et récupérer le terrain, ça doit valoir mass thunes, surtout si on considère le "c'était le site de tel truc célèbre"
Le laisser en ruine ? Super, j'imagine très bien le siège du parlement de Rennes à moitié cramé laissé dans l'état...
Recontruire ? A ben tout de suite ça parait moins con comme idée...

Là, LK, tu parles de bâtiments endommagés, pas de bâtiments totalement disparus et que l'on reconstruit du tout au tout. Ce qui est encore autre chose...

--------------------
LK
Einheri
Poète inspiré
LK
769 messages postés
   Posté le 10-12-2008 à 14:03:05   Voir le profil de LK (Offline)   Répondre à ce message   http://www.perdu.com   Envoyer un message privé à LK   

Audrey a écrit :

Là, LK, tu parles de bâtiments endommagés, pas de bâtiments totalement disparus et que l'on reconstruit du tout au tout. Ce qui est encore autre chose...


J'ai simplement repris sur les exemples de l'article. Le parlement de Rennes ou le château de Luneville, à ce que j'en sais, ne se sont pas retrouvés à l'état de ruines, rasés, etc...

--------------------
Gnature Gnature Gnature Gnature Gnature Gnature

J'aime pas les sign' en image(s)
Audrey
Laissez vivre les mots
Administrateur
Audrey
14048 messages postés
   Posté le 10-12-2008 à 21:14:21   Voir le profil de Audrey (Offline)   Répondre à ce message   http://lepetitmondedaudrey.alloforum.com/   Envoyer un message privé à Audrey   

C'est pas faux. Et pourtant, le titre de leur article est bien "Monuments historiques disparus " ...

Enfin, bref... Personnellement, je considère comme 2 cas bien distincts la réparation de monuments historiques détériorés par le temps ou une catastrophe (incendie, par exemple), et la reconstruction de monuments disparus.

Dans le premier cas, on peut effectivement se dire que cela vaut la peine de restaurer ce qui peut l'être, afin de sauvegarder un élément de notre Histoire.

Le 2ème cas correspond au débat lancé : faut-il (ou non) reconstruire des bâtiments qui n'existent plus, sous prétexte de tourisme et/ou de rappel de l'Histoire ?...

--------------------
Pierma
Modérateur
Pierma
1276 messages postés
   Posté le 15-12-2008 à 01:52:20   Voir le profil de Pierma (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Pierma   

Audrey a écrit :


Dans le premier cas, on peut effectivement se dire que cela vaut la peine de restaurer ce qui peut l'être, afin de sauvegarder un élément de notre Histoire.

+1

Le simple entretien du patrimoine existant demande déjà une fortune.

Il est vrai que la France a la chance de disposer d'une foule de monuments historiques... et d'être le premier pays touristique du monde.

Audrey a écrit :

Le 2ème cas correspond au débat lancé : faut-il (ou non) reconstruire des bâtiments qui n'existent plus, sous prétexte de tourisme et/ou de rappel de l'Histoire ?...


J'ai beau réfléchir, je ne vois aucun monument disparu qui justifie une dépense pareille... et sûrement pas les Tuileries.

Evidemment, l'incendie de L'Hôtel de Ville et des Tuileries par la Commune, en 1871, c'est du gachis, mais Paris a finalement traversé l'Histoire du XXème siècle pratiquement sans dommages, et c'est assez miraculeux.

A l'étranger, on pourrait comprendre, pour des raisons touristiques, que certains pays reconstruisent des monuments hyper-célèbres : le phare d'Alexandrie, par exemple, serait un exploit technico-historique assez fascinant. (il a été reconstitué sur ordinateur à partir des blocs taillés découverts sous l'eau)

--------------------
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu.
Audrey
Laissez vivre les mots
Administrateur
Audrey
14048 messages postés
   Posté le 15-12-2008 à 21:17:21   Voir le profil de Audrey (Offline)   Répondre à ce message   http://lepetitmondedaudrey.alloforum.com/   Envoyer un message privé à Audrey   

Pierma a écrit :

(...) le phare d'Alexandrie, par exemple, serait un exploit technico-historique assez fascinant. (il a été reconstitué sur ordinateur à partir des blocs taillés découverts sous l'eau)

Voilà qui doit être intéressant à voir...

--------------------
Pierma
Modérateur
Pierma
1276 messages postés
   Posté le 30-12-2008 à 02:42:13   Voir le profil de Pierma (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Pierma   

Audrey a écrit :


Voilà qui doit être intéressant à voir...


Message reçu. Voila voila...

http://www.dinosoria.com/alexandrie.htm

125 m de haut, tout de même.

J'ignorais qu'il était encore debout au Moyen-Age.

Le pompon : d'après Wiki, ce phare a déjà été reconstitué... à Changsa, en Chine. Sont encore plus tarés qu'à Las Végas, les pauvres.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_d'Alexandrie

--------------------
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu.
Audrey
Laissez vivre les mots
Administrateur
Audrey
14048 messages postés
   Posté le 31-12-2008 à 20:39:54   Voir le profil de Audrey (Offline)   Répondre à ce message   http://lepetitmondedaudrey.alloforum.com/   Envoyer un message privé à Audrey   

Un grand merci, Pierma, pour ces 2 liens.
J'en ai appris des choses ! Dont, tout comme toi, la persistance du phare au Moyen-Age : je l'imaginais déjà détruit depuis bien longtemps !

Quant à la reconstitution 3D, un sacré beau travail ! Cela permet de réaliser le gigantisme du phare ...et le travail de ceux qui devaient monter le combustible jusqu'en haut !

Bon, la réplique chinoise, soyons honnête : c'est petit, très petit !

--------------------
ThunderLord
Assassin au chômage technique
Co-Administrateur
ThunderLord
5222 messages postés
   Posté le 01-01-2009 à 16:34:09   Voir le profil de ThunderLord (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à ThunderLord   

Effectivement, merci Pierma pour ces liens, effectivement le dit Phare était impressionnant... J'ignorais qu'il avait été détruit si "tard".

--------------------


ThunderLord ---> Thérapie Hautement Utopique et Normalisée de Démultiplication des Etats Reconnus de Léthargie Ombrageuse Reliée à la Démonologie. ©Audrey
Haut de pagePages : 1  
 
 Le Petit Monde d'Audrey  L'ORATOIRE  La Taverne des DISCUSSIONS  Reconstruire les monuments historiques disparus ?Nouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum
   Hit-Parade