Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation, pour permettre la mesure d'audience et à des fins publicitaires. Les données collectées peuvent être partagées avec des tiers.X
 
 
Le Petit Monde d'Audrey
Administrateurs : Audrey, ThunderLord
 
 Le Petit Monde d'Audrey  LA FONTAINE DE JOUVENCE  HUMOUR 

 A la recherche de l'aspirateur perdu...

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Audrey
Laissez vivre les mots
Administrateur
Audrey
12339 messages postés
   Posté le 19-01-2009 à 01:16:11   Voir le profil de Audrey (Offline)   Répondre à ce message   http://lepetitmondedaudrey.alloforum.com/   Envoyer un message privé à Audrey   

Bon, j'explique : mon aspirateur a rendu l'âme.
Du coup, bien évidemment, recherches sur Internet pour trouver le "moins cher/plus efficace/livré rapidement, etc". Bref, le genre de recherche qui vous prend des plombes, sachant le choix et les difficultés (parfois) de comparaisons.

Recherche pénible, longue ...mais qui réserve parfois quelques petites surprises !
Ainsi, comme vous le verrez sur la copie d'écran ci-dessous, il existe des aspirateurs performants et vraiment, vraiment pas chers !!

Plus bas, vous pourrez vous régaler (comme moi) en constatant que, même dans de simples espaces d'avis de consommateurs, on peut trouver de jolis textes
...et beaucoup d'humour !

Je vous laisse découvrir tout ça...



----------------------------------------------------------------------------------------

Et maintenant, le fameux "Avis d’un consommateur sur …un aspirateur" :
(page Internet d’origine = http://www.ciao.fr/Philips_FC_9202_01_Marathon__748942)

Un trop
- "Fred ! Tu pourrais pas m'aider un peu à faire le ménage ?!"
- "Ben qu'est ce que tu crois que je fais en levant les pieds pour que tu puisses passer l'aspirateur sous le canapé ?"

Vous n'avez jamais vécu cette situation ? Si c'est le cas soit :
- Vous êtes célibataire et/ou vous vivez seul(e).
- Vous avez une femme de ménage ou un(e) technicien(ne) de surface.
- Vous ne vous appelez pas Fred et ne connaissez personne qui s'appelle comme ça (mettez un autre prénom).
- Si vous êtes une femme, vous avez trouvé le seul homme qui ne se gratte pas les choses en regardant un match de foot tout en rotant sa bière (et on dit que les hommes ne peuvent pas faire plusieurs choses à la fois), prenez en soin, c'est hyper rare.
- Si vous êtes un homme, vous avez été traumatisé par les mouvements de libération de la femme, vous vous asseyez pour faire pipi, vous dépensez une fortune en cosmétrucs et vous utilisez de l'exfoliant au moins une fois par mois pour paraître plus gai.
- Autre cas improbable et imprévu.
Comme vous ne pouvez pas rayer les mentions inutiles, mettez du blanc sur celles qui ne vous conviennent pas.


Hisses tau rique
Maintenant nettoyez votre écran, sinon vous serez gêné, par tout ce blanc, pour lire la suite.
Vous aurez compris, plus en lisant la rubrique que ce qui précède, que c'est un avis sur un aspirateur. Donc reprenons au début.
Les premiers aspirateurs, dont la démocratisation remonte aux années 50, avaient un grand sac en toile que l'on devait vider soit même. Moralité, on avait intérêt à le faire en extérieur sous peine de renvoyer un pourcentage important de poussière dans l'intérieur que l'on venait de nettoyer.
Pour palier à cet inconvénient, on a inventé les sacs d'aspirateurs en papier et carton jetables. Ca réglait le problème du vidage, mais ces sacs coûtaient relativement cher, donc on hésitait à les jeter avant qu'ils soient pleins, ce qui se traduisait par des pertes de puissance de l'appareil. Voir pire encore, on les vidait dans la poubelle pour les réutiliser, niant de ce fait un avènement majeur du progrès qui faisait pourtant le bonheur des fabricants. En plus, ils étaient la plupart du temps spécifiques à chaque engin, n'étaient pas toujours disponibles dans le commerce et finissaient par disparaître du marché, obligeant à changer un aspirateur encore parfaitement fonctionnel, faute de trouver ses fameux consommables.
Il y a eu, bien sûr, l'avènement des aspirateurs "bidons", dans les années 80, qui avaient aussi l'avantage d'aspirer des liquides. Mais lourds à manipuler, hyper bruyants, et pas très faciles à vider, ce n'était pas vraiment adapté à toutes les situations.
Puis, depuis quelques années est sortie une nouvelle génération d'aspirateurs sans sac. Finalement on est revenu à la case départ, sauf qu'au lieu de vider un sac en toile, on vide une gamelle en plastique, c'est quand même plus moderne...
Tous ne se valent pas. Ma compagne en a d'abord acheté un chez "pas cher". Je tairais la marque qui est par ailleurs complètement inconnue, ça doit être un sous-clone asiatique, d'un clone d'Europe de l'est, d'un modèle africain en voie de modernisation. Bref, c'était une daube qui rejetait au moins la moitié de ce qu'il aspirait par son orifice arrière. L'absence de sac était d'ailleurs tout à fait justifiée, vu que le réceptacle à poussière ne se remplissait jamais dans des conditions normales d'utilisation.



La dès si zion
Comme vous pouvez le comprendre, la situation ne pouvait plus durer. Passer des heures de VROUUUUUUOUUUUOUUUMM pour récupérer un dès à coudre de particules malpropres et créer une jolie brume intérieure à faire pâlir un smog londonien, n'était pas compatible avec le suivi inconditionnel de l'actualité sportive télévisée qui me caractérise tout particulièrement.
Ainsi, voyant avec angoisse arriver les championnats du monde de tondeurs de caniches nains à queue mauve, et craignant de rater quelque substantifique subtilité sonore de cet événement majeur, je dis un beau jour d'avril à ma louloute :
- "Ma louloute !" , suivi de : "Et si on achetait un vrai aspirateur qui aspire !"
- "T'as des sous ?",
me répondit-elle.
- "Je pense que oui !".
Et hop, le temps de monter l'expédition, fourbir la carte de crédit, laisser les consignes d'usage au gniard (n'ouvre à personne, ne répond pas au téléphone, n'essaye pas de caresser les piranhas de l'aquarium, ne met pas l'ordinateur au lave vaisselle après avoir renversé du coca dessus, si nous ne sommes pas revenus dans 3 jours appelle les secours, tu as bien noté comment nous sommes habillés ? Etc.), nous voilà partis.
Après avoir affronté moult périls que je vous raconterais une autre fois, nous arrivons finalement sains et saufs à notre Carrouf habituel, qui est toujours à 1,3 km de notre base. L'aventure pouvait réellement commencer.



Le choix
Après quelques coups de machette bien appliqués (Pousses toi mémé t'avances pas ! Eh toi ton permis Caddie tu l'as eu dans une tirette à 100 balles ! Etc.), nous arrivons dans la jungle des rayons électroménagers.
Là, grâce à la mansuétude du bon Dieu bienveillant, et accessoirement au professionnalisme du chef de rayon, nous découvrons un immense linéaire spécifique aux aspirateurs sans sac.
Difficile de choisir, il y en a plein de toutes les tailles, couleurs et prix. Nous tournons en rond, maudissant notre imprévoyance qui ne nous a pas fait préalablement affiner notre choix, en consultant par exemple un site de consommateurs (je ne cite personne).
Nous aurions pu nous y perdre définitivement si, une accorte guide indigène, au vu de notre désarroi n'était pas venue à notre secours. La sauvageonne, avec le bon sens qui caractérise les populations primitives, nous suggéra de procéder par élimination. Sage démarche que j'ai pourtant d'habitude, mais parfois dans un environnement hostile on a tendance à perdre ses moyens.
Eliminons donc, ceux qui ont l'air trop gadget, celui spécial escalier avec une bandoulière pour le porter dans laquelle on doit se prendre les pieds quand on ne le porte pas, ceux qui sont compliqués à vider, ceux qui n'ont pas de variateur (pour aspirer les rideaux), ceux qui sont trop moches, ceux qui sont trop beaux (et qu'on va se faire voler), ceux qui ne sont pas assez puissants …
A ce sujet, la puissance d'un aspirateur ne se mesure pas en watt, ça c'est sa consommation électrique. Sa puissance, ou plutôt son efficacité, est fonction de son pouvoir de dépression, c'est-à-dire sa capacité à aspirer, et ça se mesure kilo-pascal (kpa), pas comme les défunts francs qui eux pouvaient se mesurer en kilos de Pascal, ce n'est pas la même unité.
Finalement, il n'en restait plus qu'un, le Philips FC 9202/01 Marathon, donc c'était celui-là. Un dernier petit tour de rayon pour vérifier. Et oh surprise, c'est un des plus puissants (en kpa) et surtout c'est le moins bruyant (en décibels), par contre c'est un des plus chers, faut pas rêver.
Au vu de la somme exorbitante affichée (250 euros), je commence mon rituel habituel essayant de persuader l'autochtone que nous ne sommes pas des touristes japonais, que le prix affiché doit correspondre à son salaire annuel et qu'il ne faut pas nous prendre pour les pigeons que nous sommes pourtant.
Ce n'était pas la peine de m'égosiller, sans même consulter le grand chef, comme c'est généralement la coutume, elle me remet fièrement un bon de remboursement de 40 euros de Philips, valable pour l'achat de ce type d'appareil, Noël ! Euh pardon, c'était Pâques !
Nous nous débarrassons donc rapidement des formalités administratives et financières, chargeons l'objet dans la pirogue tout-terrain, et nous laissons porter par le courant jusqu'à la maison.
En vrai, ça ne s'est pas exactement passé comme ça, mais l'essentiel y est, j'ai essayé de faire court.


Des bas l'âge et c'est y âge
Retour at home, on sort le gourbi du carton, assemblage des tuyaux, le manche est télescopique (de court à long), 4 embouts, dont le principal de forme triangulaire pour aller dans les coins, et complètement articulé pour passer presque partout, avec ses 2 positions classiques tapis-moquette/parquet-carrelage. Plus une suceuse (ben oui) et une petite brosse ronde. Il y en avait un quatrième mais je ne sais plus ce que c'était, vu qu'on l'a perdu, car ces accessoires supplémentaires (hormis le gros embout triangulaire) se rangent dans la poignée du tuyau et on ne peut en mettre que 2, c'est d'ailleurs le seul défaut que j'ai trouvé à la chose.
Il a aussi une poignée amovible pour le transporter, par exemple dans les escaliers, vu qu'avec ses roulettes on se contente de le tirer quand le terrain est carrossable.
On branche, variateur à fond (on essayera les rideaux plus tard), clic sur le bouton, ça aspire bien, et oh surprise ce n'est pas trop bruyant : au lieu du VROUUUUUUOUUUUOUUUMM habituel de ce genre d'engin, seul un vrouuuuuuouuuuouuumm se fait entendre. Dire que c'est silencieux serait mentir. Mais même si ce n'est pas le meilleur contexte, on peut discuter tout en passant l'aspirateur. Même ma chienne qui d'habitude se mettait à aboyer pour vérifier qu'elle pouvait faire plus de bruit que l'engin, n'éprouve pas le besoin de ramener son grain de sel, tellement elle est sûre que son ramage n'est pas menacé.
D'après les infos techniques (que vous pouvez consulter en cliquant sur les infos produits, donc je ne vois l'intérêt de les recopier intégralement ici), son niveau sonore est de 76 décibels. Si vous regardez une échelle de décibels, vous verrez que la plage 70-80 décibels est référencée comme étant le bruit d'un aspirateur. Donc rien d'exceptionnel à priori. Sauf que la majorité des autres aspirateurs "crachent" bien plus que 80 décibels, par exemple le leader des aspirateurs sans sac (Dyson, que nous avons éliminé pour absence de variateur, sensiblement moins puissant, alors que plus cher) a un niveau sonore de 86 décibels. Bien que l'unité de mesure du bruit soit assez difficile à appréhender, 10 décibels d'écart ce n'est pas rien.
Au niveau entretien, il faut bien sûr vider le réceptacle à poussières, qui ressemble un peu à une verseuse de cafetière classique, ou à un bol de robot ménager (au choix), de préférence avant qu'il ne soit plein. Il est facile d'accès et à manipuler, et se vide dans une poubelle sans en mettre partout (pas le cas avec tous les modèles). D'après la doc, il faut nettoyer le filtre à l'eau en utilisant un petit pinceau livré avec, et ayant son rangement bien à lui à proximité dudit filtre, une fois par mois. Evidemment il faut moduler le rythme de cette opération en fonction de l'utilisation plus ou moins intensive de l'engin et le volume de crasse qu'il y a chez vous.



Conclusion
Au niveau défauts, je relève qu'un accessoire n'a pas de rangement, pas bien grave vu qu'on utilise rarement tous ces embouts aux fonctions un peu redondantes. Le prix est un peu élevé quand même, c'était raisonnable avec l'offre de remboursement de Philips, mais elle était limitée dans le temps, et ne doit plus être valable.
Au niveau avantages, outre le fait qu'il aspire très bien (c'est la moindre des choses, mais si vous avez tout lu, vous avez vu que ce n'est pas le cas de tous), il est facile à manipuler, à vider et à entretenir.
Et surtout il a un niveau sonore supportable. Moi qui ai horreur du bruit, j'ai toujours été réfractaire à l'usage de ces engins, préférant un balai (y'a pas de moquette chez moi), même si c'était moins efficace. Mais celui-la, je m'en sers sans appréhension, dommage je n'ai plus de bonne raison pour me défiler du ménage.
Donc un excellent aspirateur, qui donne entière satisfaction au bout d'environ 5 mois d'utilisation.

----------------------------- Fin de ce beau témoignage -----------------------------
Avouez que ça méritait d'être lu, non ?


--------------------
cocotruc
Scribe
cocotruc
185 messages postés
   Posté le 19-01-2009 à 14:36:44   Voir le profil de cocotruc (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à cocotruc   

c'est vraiment excellent!!! ça m'a bien fait rire. Surtout :
Laisser les consignes d'usage au gniard (n'ouvre à personne, ne répond pas au téléphone, n'essaye pas de caresser les piranhas de l'aquarium, ne met pas l'ordinateur au lave vaisselle après avoir renversé du coca dessus, si nous ne sommes pas revenus dans 3 jours appelle les secours, tu as bien noté comment nous sommes habillés ? Etc.)

Ben, oui, j'ai aussi des "gniards" que je laisse parfois un peu seuls...


et

Même ma chienne qui d'habitude se mettait à aboyer pour vérifier qu'elle pouvait faire plus de bruit que l'engin, n'éprouve pas le besoin de ramener son grain de sel, tellement elle est sûre que son ramage n'est pas menacé.

J'ai aussi une chienne, très gueularde, mais pas contre l'aspi, heureusement!

--------------------
Haut de pagePages : 1  
 
 Le Petit Monde d'Audrey  LA FONTAINE DE JOUVENCE  HUMOUR  A la recherche de l'aspirateur perdu...Nouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum