Le Petit Monde d'Audrey
Administrateurs : Audrey, ThunderLord
 
 Le Petit Monde d'Audrey  L'ÉCRITOIRE  POÈMES & NOUVELLES 

 La Closerie des lilas ...

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
celan
Visiteur
celan
81 messages postés
   Posté le 07-01-2010 à 09:26:55   Voir le profil de celan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à celan   

La Closerie des lilas ...

Assis tranquillement à la terrasse de la Closerie des Lilas, boulevard Montparnasse à Paris.

Frank, un jeune homme blond, élégant, sérieux, déjà littéraire lisait « Le rouge et le noir »
de Stendhal, pour la deuxième fois.

Grande et brune, Amara arrivait doucement.
Vêtue d’un manteau blanc, splendide martingale démesurée, foulard noir, béret rouge, chaussures vernis noir, elle était dans les tons.
En regardant la fameuse plaque vissée sur le comptoir où une pointure de la littérature
Avait laissé sa signature : Ernest Hemingway…

Après s’être présentée délicatement, Amara posait cette question :
- « s’il vous plaît Monsieur, derrière vous, est-ce un tableau d’Utrillo ? »
La réponse ne se fit pas attendre
- « Oui Mademoiselle, c’est la Butte Montmartre sous la neige par Maurice Utrillo »
Grâce à cette question posée avec ou sans intention,
mais surtout avec intuition, la vie les avait doucement rapprochés.

Le rendez-vous du lendemain était déjà programmé,
malgré les nombreuses préoccupations de celle-ci.

A dix-sept heures, Frank, les yeux pétillants, toujours fair-play, souvent à l’heure,
avait changé d’auteur. Victor Hugo peut-être ?
Dans des couleurs exquises, de somptueuses nuances,
comme seules les roses savent en porter
La jeune femme arrivait avec un léger retard.

Elle sentait le miellat sucré des érables, parfois l’odeur de la fleur de tilleuls.
On devinait en elle son ardeur, sa sensibilité, son côté ingénieux et subtil.

Elle avait su reléguer les ombres qui risquaient de leur nuire, au point de les détruire.
Frank lisait « Océano nox » ; elle, chassait avec force ses sacrés paradoxes.
Libérale et délicieuse, elle respirait le bonheur à la terrasse d’une prestigieuse brasserie où la plaque gravée dans un cuivre scintillant,
ne cessait d’être astiquée par les manches des clients.

Dans les années 1920, au comptoir de la Closerie des lilas où une pointure de la littérature, Ernest Hemingway, écrivait : « Une partie du soleil se lève aussi. »
En disant Paris est une fête.


© Auteur Celan : le 04.02.2005


--------------------
Audrey
Laissez vivre les mots
Administrateur
Audrey
14048 messages postés
   Posté le 07-01-2010 à 22:46:08   Voir le profil de Audrey (Offline)   Répondre à ce message   http://lepetitmondedaudrey.alloforum.com/   Envoyer un message privé à Audrey   

Merci pour ce texte, Celan.

Et nous voilà repartis en voyage dans une autre époque : après les années 50, voici les années 20. Epoque plus difficile...

--------------------
celan
Visiteur
celan
81 messages postés
   Posté le 12-02-2010 à 12:53:01   Voir le profil de celan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à celan   

Bonjour Audrey

Heureux de savoir que ce texte t'a plu aux travers de tes commentaires !

les années 1920..... que d'histoires !!!

très bon week end


Edité le 13-02-2010 à 15:34:21 par celan




--------------------
Haut de pagePages : 1  
 
 Le Petit Monde d'Audrey  L'ÉCRITOIRE  POÈMES & NOUVELLES  La Closerie des lilas ...Nouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum
   Hit-Parade