Le Petit Monde d'Audrey
Administrateurs : Audrey, ThunderLord
 
 Le Petit Monde d'Audrey  LA FONTAINE DE JOUVENCE  Le Puits aux LOISIRS 

 La GENEALOGIE, un de mes hobbies

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Audrey
Laissez vivre les mots
Administrateur
Audrey
14048 messages postés
   Posté le 16-02-2006 à 22:39:34   Voir le profil de Audrey (Offline)   Répondre à ce message   http://lepetitmondedaudrey.alloforum.com/   Envoyer un message privé à Audrey   

Et bien, j'inaugure la section, puisque personne ne s'y colle

Un de mes hobbies se trouve être....
la généalogie.


La généalogie, tout le monde connaît, ...enfin je pense.
Selon la définition du dictionnaire , la généalogie est la "science qui a pour objet la recherche de l'origine et l'étude de la composition des familles" .

Dans la théorie, il existe 2 grands types de généalogie :


1°) l'ascendance agnatique : elle consiste à retrouver les ancêtres paternels d'une personne (ses 2 grands-parents paternels, 2 arrières grands-parents paternels...etc) .
2°) l'ascendance par quartiers : elle consiste à retrouver tous les ancêtres d'une personne (ses 2 parents, 4 grands-parents, 8 arrières grands-parents, 16 arrières arrières grands-parents... etc) .

Personnellement, c'est ce dernier type de généalogie qui me passionne.
Cela demande beaucoup de recherches , d' échanges de courriers , de déplacements éventuels sur les lieux de recherche... ainsi qu'une fabuleuse patience , et de l' organisation pour mettre en ordre les renseignements glanés (plus l'on remonte le temps, plus les individus de l'arbre généalogique se multiplient, d'où la nécessité, arrivé à un certain stade, de se créer une codification pour permettre l'identification rapide des individus) !

Car, dès que l'on "plonge" dans la recherche de ses ancêtres, les informations ne manquent pas, et les documents non plus (actes de naissance, de baptême, de mariage, de décès...) , sans compter les informations supplémentaires toujours très riches d'enseignement (métier d'un individu, son déplacement géographique dans le temps, sa place dans la chronologie historique du pays...) .

La recherche s'effectue au niveau :
  • des registres d'état civil (mairies et archives départementales ou nationales) ,
  • des registres paroissiaux (pour les actes de baptême, par exemple) ,
  • des grands centres de généalogies (pour les recherches sur des générations très lointaines) .

    Internet est dorénavant d'une grande aide dans la recherche généalogique.
    La mise en commun des données sur Internet permet parfois de trouver LE lien qui manquait, l'individu que l'on recherchait depuis longtemps.
    Toutefois, certaines données mises sur le Web n'étant pas toujours exactes, il convient de les prendre avec précaution, et de les vérifier avant de les considérer comme fiables et dignes d'entrer dans l'arbre généalogique en cours.

    Jusqu'où peut-on remonter dans le temps ?

    En général, il est possible de "remonter" une généalogie jusqu'à 10/12 générations , c'est-à-dire jusqu'à la moitié du XVIIe siècle (1650-1660).
    Mais tout dépend de la richesse des documents retrouvés et de la notoriété de la famille.

    Qu'est-ce qui peut stopper une recherche généalogique ?

    Le manque de documents riches en renseignements, pour commencer.
    Plus on "remonte" dans le temps, moins les documents comportent de renseignements.
    Mais certains évènements peuvent venir perturber, voire stopper, les recherches . Comme j'eus à le subir pour une certaine branche de mon arbre généalogique : des archives départementales ayant brûlé durant la seconde guerre mondiale, impossible de remonter plus avant... un grand regret...

    Depuis quand me suis-je penchée sur la généalogie ?

    Cela fait maintenant 13 ans que le virus de la généalogie m'a atteint.
    Moi qui adore faire des recherches, qui aime me pencher sur les métiers et la façon de vivre d'autrefois, je suis ravie de chacune de mes découvertes, de chaque avancée.

    Jusqu'où suis-je parvenue à "remonter" ?

    Dans l'arbre généalogique de ma famille, je suis parvenue aux dates suivantes :
    - 1771 (soit la 7e génération et déjà 64 individus) dans ma branche maternelle (les archives brûlées ont rendues impossibles une recherche au-delà),
    - 1420 (soit la 17e génération et quelques 32 768 individus !) dans ma branche paternelle.

    Les membres de départ de mon arbre généalogique étaient tous en France. A présent, une branche familiale m'emmène jusqu'en Belgique. Ensuite, qui sait ?

    Voilà. Je vous ai présenté une "petite" passion.
    ...à vous de nous présenter les vôtres, maintenant !


    --------------------
  • ThunderLord
    Assassin au chômage technique
    Co-Administrateur
    ThunderLord
    5222 messages postés
       Posté le 17-02-2006 à 14:38:21   Voir le profil de ThunderLord (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à ThunderLord   

    Audrey a écrit :

    - 1420 (soit la 17e génération et quelques 32 768 individus !) dans ma branche paternelle.


    1420... J'imagine qu'au vu du contexte de l'époque, tu as du t'adresser à des lieux de cultes (pas beaucoup d'autres administrations abondamment lettrées, à l'époque) pour retrouver des documents fiables ?


    --------------------


    ThunderLord ---> Thérapie Hautement Utopique et Normalisée de Démultiplication des Etats Reconnus de Léthargie Ombrageuse Reliée à la Démonologie. ©Audrey
    Audrey
    Laissez vivre les mots
    Administrateur
    Audrey
    14048 messages postés
       Posté le 17-02-2006 à 21:15:26   Voir le profil de Audrey (Offline)   Répondre à ce message   http://lepetitmondedaudrey.alloforum.com/   Envoyer un message privé à Audrey   

    ThunderLord a écrit :

    1420... J'imagine qu'au vu du contexte de l'époque, tu as du t'adresser à des lieux de cultes (pas beaucoup d'autres administrations abondamment lettrées, à l'époque) pour retrouver des documents fiables ?


    En généalogie, de toutes façons, il faut boire à toutes les sources, ...et faire le tri ensuite.
    Il est clair qu'au-delà de la Révolution française (période de mise en place de "vrais" registres d'état civil) , on bascule sur les registres paroissiaux .

    Encore plus loin, il faut compter sur le fait que des événements se soient déroulés en le lieu envisagé, et que cet événement ait été transcrit quelque part, avec quelques noms.
    A ce stade-là, cela tient davantage de l'enquête que de la simple récolte d'informations !

    D'autant également que, plus on "remonte" dans le temps, plus le nombre de personnes sachant écrire diminue ... et plus les noms de famille sont "déformés" (écrits différemment, voire remplacés par un nom "plus parlant" quant au métier ou au nom du lieu de résidence de l'individu) .... sans oublier qu'autrefois, il était de mise que les enfants (et souvent petits-enfants) portent le même prénom , afin d'honorer les anciens.

    Mais c'est ce qui fait le charme de la généalogie : une recherche permanente, et des découvertes étonnantes à chaque membre retrouvé !!


    --------------------
    Simulacre
    Modérateur
    Simulacre
    1115 messages postés
       Posté le 18-02-2006 à 17:40:14   Voir le profil de Simulacre (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Simulacre   

    Un travail de longue haleine.

    Entretiens-tu le contact avec les personnes de ta famille que tes recherches t'ont permis de rencontrer ?
    Audrey
    Laissez vivre les mots
    Administrateur
    Audrey
    14048 messages postés
       Posté le 18-02-2006 à 17:51:35   Voir le profil de Audrey (Offline)   Répondre à ce message   http://lepetitmondedaudrey.alloforum.com/   Envoyer un message privé à Audrey   

    Simulacre a écrit :

    Entretiens-tu le contact avec les personnes de ta famille que tes recherches t'ont permis de rencontrer ?


    Je n'ai pas eu l'occasion de "croiser" (même sur le Net) de personnes travaillant sur le même arbre que moi (donc avec les mêmes ancêtres).

    Quant aux membres eux-mêmes, étant en généalogie ascendante (partant de mes parents et remontant de génération en génération) , ces personnes sont toutes décédées.


    --------------------
    Simulacre
    Modérateur
    Simulacre
    1115 messages postés
       Posté le 18-02-2006 à 17:55:25   Voir le profil de Simulacre (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Simulacre   

    Audrey a écrit :

    Je n'ai pas eu l'occasion de "croiser" (même sur le Net) de personnes travaillant sur le même arbre que moi (donc avec les mêmes ancêtres).


    Dommage. Je trouve que c'est le côté le plus charmant de la recherche. Retrouver un membre de la famille, ou un ami de celle-ci, pour pouvoir nous parler de la personne que l'on recherche, nous montrer quelques photos ou bien des présents qu'ils s'étaient échangés.

    Tiens, ça me donnerait presque envie que de faire mon propre arbre.
    Audrey
    Laissez vivre les mots
    Administrateur
    Audrey
    14048 messages postés
       Posté le 18-02-2006 à 18:10:06   Voir le profil de Audrey (Offline)   Répondre à ce message   http://lepetitmondedaudrey.alloforum.com/   Envoyer un message privé à Audrey   

    Simulacre a écrit :

    Dommage. Je trouve que c'est le côté le plus charmant de la recherche. Retrouver un membre de la famille, ou un ami de celle-ci, pour pouvoir nous parler de la personne que l'on recherche, nous montrer quelques photos ou bien des présents qu'ils s'étaient échangés.


    Reconnais, Simulacre, que j'aurais du mal à dialoguer avec des personnes ayant connu un parent de 1600 voire 1420... à moins de me plonger dans le spiritisme
    C'est là tout le problème des généalogies ascendantes, arrivées à un certain niveau.

    Toutefois, je suis d'accord avec toi sur le fait que la généalogie permet de beaux échanges.
    Ne serait-ce (pour ceux qui ont le temps d'en faire partie -ce qui n'est malheureusement pas mon cas-) qu'en faisant partie d'un groupement de généalogistes. Les gens y sont en général très sympathiques, on y échange les dernières trouvailles, l'entraide est de mise, et parfois certains arbres ayant un point commun, on avance d'un bond dans ses propres recherches.

    Simulacre a écrit :

    Tiens, ça me donnerait presque envie que de faire mon propre arbre.

    Pourquoi pas ? Simplement, je me permets de te conseiller d'attendre la fin de tes examens. Car la généalogie est grande dévoratrice de temps !


    --------------------
    Simulacre
    Modérateur
    Simulacre
    1115 messages postés
       Posté le 18-02-2006 à 18:18:43   Voir le profil de Simulacre (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Simulacre   

    Audrey a écrit :

    Reconnais, Simulacre, que j'aurais du mal à dialoguer avec des personnes ayant connu un parent de 1600 voire 1420... à moins de me plonger dans le spiritisme


    Exact.
    Je parlais de généalogie exploitant plus de deux ou trois degrés latéraux, jusqu'au petit petit .... cousin.

    Après, tout dépend de l'âge, mais personnellement, pour faire des recherches sur mes grand(e)s oncles et tantes, je n'aurai, vu leur âge, pas de mal à trouver des personnes pour en parler.

    Bien entendu, si on parle de généalogie verticales, il devient beaucoup plus difficile de trouver des personnes.
    Audrey
    Laissez vivre les mots
    Administrateur
    Audrey
    14048 messages postés
       Posté le 18-02-2006 à 18:24:48   Voir le profil de Audrey (Offline)   Répondre à ce message   http://lepetitmondedaudrey.alloforum.com/   Envoyer un message privé à Audrey   

    Simulacre a écrit :

    Bien entendu, si on parle de généalogie verticales, il devient beaucoup plus difficile de trouver des personnes.


    Tu as touché du doigt mon problème, Simulacre : je travaille en "généalogie verticale", selon tes termes.
    Et cela fait déjà pas mal de monde à gérer ! Je ne cherche donc pas les membres "latéraux". Mes plus de 32000 entrées me suffisent amplement pour l'instant


    --------------------
    Nelly
    Trouvère
    Nelly
    251 messages postés
       Posté le 29-03-2006 à 22:06:18   Voir le profil de Nelly (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Nelly   

    1420 !... ça me laisse rêveuse !
    En même temps, je me vois mal me démener avec 32 000 personnes qu'il faut, je suppose, codifier pour les différencier et s'y retrouver, non ?
    Audrey
    Laissez vivre les mots
    Administrateur
    Audrey
    14048 messages postés
       Posté le 30-03-2006 à 04:10:51   Voir le profil de Audrey (Offline)   Répondre à ce message   http://lepetitmondedaudrey.alloforum.com/   Envoyer un message privé à Audrey   

    Nelly a écrit :

    je me vois mal me démener avec 32 000 personnes qu'il faut, je suppose, codifier pour les différencier et s'y retrouver, non ?


    Effectivement, Nelly, je confirme : cela demande une codification exacte de chaque membre de l'arbre généalogique .

    Personnellement, j'avais créé au début un 1er système de codification ...Mais il a montré ses limites très rapidement au bout d'à peine 5 générations ! Je me retrouvais avec des personnes ayant hérité de la même codification et c'était le grand bazar !

    J'en ai donc inventé un 2ème... qui me menait un peu plus loin, mais a connu également ses limites...

    Et enfin, j'ai réussi à me créer un système de codification, qui, même à la 17ème génération fonctionne toujours. (ouf !)
    Un exemple : D 13.272 M correspond à :
  • "D" pour l'initiale nominale de la branche, ex pour "Dupont" si ma mère s'appelle ainsi. Cela me permet de différencier du premier coup d'oeil un membre de la branche maternelle ou paternelle.
  • "13" pour indiquer qu'il s'agit de la 13e génération
  • "272" pour indiquer qu'il s'agit du 272e individu dans cette génération
  • et "M" pour indiquer qu'il s'agit de la "mère" (le père étant indiqué par "P").

    Dans mon système, le mari et la femme d'un couple portent le même n°, mais la dernière lettre (M ou P) permet de les différencier.

    D'autre part, je commence toujours la numérotation des individus, dans une même génération , par la droite (point de repère bien pratique). Le 1er individu porte le n°001, et ainsi de suite.

    ...Enfin...ça a l'air très simple expliqué ainsi...mais il m'a fallu plusieurs années avant de de parvenir à mettre au point ce seul système sûr, et qui, surtout, est toujours viable dans les générations supérieures (généalogie ascendante). Pour le moment, il n'a pas montré ses limites, donc tout va bien.

    Cela oblige, pour préparer la codification, à réaliser à l'avance les tableaux de chaque génération, ainsi que les liaisons avec les générations antérieures et postérieures. (Vive les tableaux Excel pour ce faire !) .Mais avec un peu d'habitude, on s'y retrouve vite.
    Et puis ces tableaux préparés permettent également de visualiser immédiatement les individus "manquants", et donc d'orienter les recherches dans cette direction.

    Mais, il est évident qu'un logiciel "basique" de généalogie ne suffit pas à gérer autant d'individus.
    Souvent les logiciels "courants" ne permettent de rentrer que 4 à 5 générations, et ont des options limitées (pas d'entrée possible des documents scannés retrouvés, tout au plus une photo. Et les données que l'on peut y saisir sont limités (dates de naissance, de mariage et de décès, les lieux éventuellement, mais ça s'arrête là). Sans oublier qu'aucune alerte n'existe si un "doublon" s'est glissé malencontreusement dans les saisies effectuées.

    Le seul logiciel (à ma connaissance) qui soit apte à gérer un maximum d'individus et de données est "Heredis Professionnel", (utilisé d'ailleurs par les généalogistes professionnels).
    Avec ce logiciel, on peut tout enregistrer sur un individu :
  • ses multiples mariages et enfants,
  • son métier,
  • ses différents lieux de résidence,
  • les différents événements qui ont marqué sa vie, etc...
  • on peut joindre, par individu, les documents adminstratifs trouvés et scannés (qui sont eux même codifiés automatiquement), ainsi que des photographies, des blasons...

    De plus, ce logiciel fait le lien entre chaque individu, vérifie les liens exacts de parenté de chacun, ainsi que les dates... et alerte immédiatement si une incohérence est révélée entre les dates ou les individus . Ce qui permet de visualiser tout de suite, une erreur d'interprétation de dates (très utile lors des générations antérieures à 1789 où la précision n'est pas toujours présente).

    Ce logiciel, pour chaque entrée d'individu, permet également établir une liste des documents manquants à rechercher pour chaque individu.

    Et, pour un côté encore plus pratique, la base de données de ce logiciel permet d'éditer, en temps réel, tout un tas de listes ou tableaux, depuis la liste des couples de toute une branche (avec dates et lieux de mariages et décès), jusqu'à l'arbre complet ou partiel de telle ou telle partie de la généalogie en cours, jusqu'à des listes des individus portant le même patronyme, ou identifiés autour d'un même lieu, d'une même région, etc...

    Bref, le logiciel idéal ! Un logiciel "au top" pour pratiquer une généalogie de grande envergure. Onéreux, certes... Mais d'une efficacité exemplaire !

    Désolée, j'ai été un peu longue dans mes explications... Mais la complexité d'une telle gestion oblige



    --------------------
  • Simulacre
    Modérateur
    Simulacre
    1115 messages postés
       Posté le 30-03-2006 à 09:47:13   Voir le profil de Simulacre (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Simulacre   

    Et bien, si je me lance dans cette entreprise, je ferais appel à toi.

    --------------------
    Allo soeurette ? Es-tu habituée aux plans looses ? Ne me demandes pas pourquoi, mais je suis enfermé avec Wayne à clef chez moi. ThunderLord
    Audrey
    Laissez vivre les mots
    Administrateur
    Audrey
    14048 messages postés
       Posté le 30-03-2006 à 13:33:36   Voir le profil de Audrey (Offline)   Répondre à ce message   http://lepetitmondedaudrey.alloforum.com/   Envoyer un message privé à Audrey   

    Simulacre a écrit :

    Et bien, si je me lance dans cette entreprise, je ferai appel à toi.


    Merci Simulacre. Mais je précise tout de même que je ne suis qu'amateur dans ce domaine... Les adhérents de clubs de généalogie doivent en connaître bien davantage, à commencer par certaines "ficelles" pour savoir exactement à quel endroit s'adresser pour tel ou tel document ancien.

    Je pense que mon amateurisme me fait certainement perdre beaucoup de temps et d'énergie, là où d'autres iraient "droit au but".
    J'envoie souvent 5 à 6 courriers à des endroits différents pour glaner une info ou un document, là où les généalogistes "pro" n'auraient fait qu'un courrier, mais le bon...
    Enfin, l'essentiel est que je progresse quand même

    C'est mon grand regret : ne pas avoir suffisamment de temps pour adhérer à ce genre de club. Peut-être plus tard, on verra...

    Quant à la codification, je n'ai pas la moindre idée du système utilisé par les autres amateurs en généalogie. Il existe peut-être plus pratique... je ne sais pas... Mais tant que le mien fonctionne, ça me va


    --------------------
    Nelly
    Trouvère
    Nelly
    251 messages postés
       Posté le 01-04-2006 à 14:32:28   Voir le profil de Nelly (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Nelly   

    Chapeau pour ton système de codification, Audrey... complexe, mais apparemment efficace. Il fallait y penser...

    Personnellement, je pense que je me serais déjà "emmêlée les pinceaux" bien avant la 17e génération
    monette
    le sourire est le baiser de l'&
    Versificateur
    monette
    834 messages postés
       Posté le 21-08-2006 à 17:36:42   Voir le profil de monette (Offline)   Répondre à ce message   http://malasapeint.skyblog.com   Envoyer un message privé à monette   

    hola!! moi qui étant retraitée et surbokée (terme franglais moderne ,
    je l'entends souvent ! )avec la vie remplie qui est la mienne , je me demande quand je trouverais le temps !
    à moins de faire de la verticalité descendante !!

    --------------------

    La connaissance parle, mais la sagesse écoute !
    Audrey
    Laissez vivre les mots
    Administrateur
    Audrey
    14048 messages postés
       Posté le 21-08-2006 à 17:41:37   Voir le profil de Audrey (Offline)   Répondre à ce message   http://lepetitmondedaudrey.alloforum.com/   Envoyer un message privé à Audrey   

    Tu peux toujours, effectivement, Monette, faire un arbre généalogique des descendants, en te prenant comme point de départ. Ce serait plus simple et te demanderait moins de temps. Ensuite, aux petits-enfants de prendre le relais pour la partie ascendante...


    --------------------
    monette
    le sourire est le baiser de l'&
    Versificateur
    monette
    834 messages postés
       Posté le 21-08-2006 à 18:21:46   Voir le profil de monette (Offline)   Répondre à ce message   http://malasapeint.skyblog.com   Envoyer un message privé à monette   

    Je n'en retirerais que de la joie de savoir que mes descendants pourraient continuer la chronique familiale !

    --------------------

    La connaissance parle, mais la sagesse écoute !
    Audrey
    Laissez vivre les mots
    Administrateur
    Audrey
    14048 messages postés
       Posté le 21-08-2006 à 19:05:50   Voir le profil de Audrey (Offline)   Répondre à ce message   http://lepetitmondedaudrey.alloforum.com/   Envoyer un message privé à Audrey   

    Je ne peux que le comprendre, Monette.
    Et puis, un arbre généalogique, même descendant, représente du temps et de la patience... bref, un bien joli cadeau à recevoir !


    --------------------
    Constance
    Gné ?
    Maître des Légendes
    Constance
    2686 messages postés
       Posté le 10-09-2006 à 00:07:41   Voir le profil de Constance (Offline)   Répondre à ce message   http://constancejill.free.fr   Envoyer un message privé à Constance   

    Audrey a écrit :

    Et enfin, j'ai réussi à me créer un système de codification, qui, même à la 17ème génération fonctionne toujours. (ouf !)
    Un exemple : D 13.272 M correspond à :
  • "D" pour l'initiale nominale de la branche, ex pour "Dupont" si ma mère s'appelle ainsi. Cela me permet de différencier du premier coup d'oeil un membre de la branche maternelle ou paternelle.
  • "13" pour indiquer qu'il s'agit de la 13e génération
  • "272" pour indiquer qu'il s'agit du 272e individu dans cette génération
  • et "M" pour indiquer qu'il s'agit de la "mère" (le père étant indiqué par "P").

    Dans mon système, le mari et la femme d'un couple portent le même n°, mais la dernière lettre (M ou P) permet de les différencier.

    D'autre part, je commence toujours la numérotation des individus, dans une même génération , par la droite (point de repère bien pratique). Le 1er individu porte le n°001, et ainsi de suite.

    ...Enfin...ça a l'air très simple expliqué ainsi...mais il m'a fallu plusieurs années avant de de parvenir à mettre au point ce seul système sûr, et qui, surtout, est toujours viable dans les générations supérieures (généalogie ascendante). Pour le moment, il n'a pas montré ses limites, donc tout va bien.

  • Question à la c*n (c'est pas vraiment que je m'intéresse à la généalogie en tant que telle, mais les systèmes de codification logique j'aime bien, vite fait ) : que ferais-tu si un homme avait plusieurs épouses successives ?
    Genre il a divorcé de la première ou elle est décédée (plus probable quand on remonte dans le temps, le divorce n'étant devenu pratique courante que récemment, je crois ? ) ...

    --------------------
    Précis des Préceptes, Régimes et Règles de Conduite des Marteleurs, vol. 113 :
    Un coup de ciseau donné ne peut être défait. Mais pire est de n'oser le faire. Ne soyez pas précautionneux, soyez juste.
    Audrey
    Laissez vivre les mots
    Administrateur
    Audrey
    14048 messages postés
       Posté le 10-09-2006 à 00:38:30   Voir le profil de Audrey (Offline)   Répondre à ce message   http://lepetitmondedaudrey.alloforum.com/   Envoyer un message privé à Audrey   

    Mon logiciel étant un logiciel pro, je peux y noter sans problème les X épouses que cet homme a pu avoir.

    Et, côté codification, je codifie ces X épouses sous la forme :
    - D 13.272 M a (pour la 1ère épouse),
    - D 13.272 M b (pour la 2ème épouse),
    et ainsi de suite.

    Cela me permet d'avoir immédiatement un "visuel" de l'ordre de ces épouses.
    Ensuite, les données précises complètes figurent toutes dans le logiciel, avec fonction de tri et autres.


    --------------------
    Constance
    Gné ?
    Maître des Légendes
    Constance
    2686 messages postés
       Posté le 10-09-2006 à 01:35:52   Voir le profil de Constance (Offline)   Répondre à ce message   http://constancejill.free.fr   Envoyer un message privé à Constance   

    Oki


    --------------------
    Précis des Préceptes, Régimes et Règles de Conduite des Marteleurs, vol. 113 :
    Un coup de ciseau donné ne peut être défait. Mais pire est de n'oser le faire. Ne soyez pas précautionneux, soyez juste.
    Redeemer
    Scribe
    Redeemer
    108 messages postés
       Posté le 05-11-2006 à 20:59:06   Voir le profil de Redeemer (Offline)   Répondre à ce message   http://fantasticcraft.free.fr/   Envoyer un message privé à Redeemer   

    Eh bien, je viens de lire ce topic, c'est assez... "époustouflant" Oo

    Tu as réussi à aller si loin et à montrer suffisamment de persévérance pour obtenir des résultats très intéressant, je ne peux que t'en féliciter

    Personnellement, quand bien même ça m'intéresse, je crois que je n'aurais pas l'esprit assez adroit pour m'en sortir. De ma famille, je n'ai que des anecdotes des dernières générations...
    Bref, ma grande-tante m'a fait beaucoup de récits sur son grand-père paternel (un arrière-arrière grand-père donc : le père du père de la mère de mon père), tous plus intéressants le suns que les autres, mais sur sa femme, nada !
    Et c'est c*n de se dire qu'ils ont fait ça eux et de les comparer à nous... Je reprends cet aïeul, qui a été célèbre à Paris et très riche, et que moi bah... heu... qu'est-ce que j'ai fait d'exceptionnel dans ma vie... Heu...

    Sinon, tu parles d'infos récupérées sur le net, même si elles ne sont pas fiables, mais je suis tout de même curieux de voir ce que ça donne, d'autant plus que je n'ai pas vraiment trouvé de résultats pertinents... Donc i tu as des liens à balancer

    Et dernière question, ça peut te sembler bête, mais si je vais à la mairie, je peux demander à avoir accès à l'état civil ? Enfin ça se passe comment ?
    Et comment tu t'y prends pour "trouver" la vie de tes ancêtres, leurs déplacements, etc ?


    Voilà, de grandes questions
    Audrey
    Laissez vivre les mots
    Administrateur
    Audrey
    14048 messages postés
       Posté le 06-11-2006 à 19:03:19   Voir le profil de Audrey (Offline)   Répondre à ce message   http://lepetitmondedaudrey.alloforum.com/   Envoyer un message privé à Audrey   

    Redeemer a écrit :

    Et c'est c*n de se dire qu'ils ont fait ça eux et de les comparer à nous... Je reprends cet aïeul, qui a été célèbre à Paris et très riche, et que moi bah... heu... qu'est-ce que j'ai fait d'exceptionnel dans ma vie... Heu...

    Dis-toi que si c'était tes ancêtres qui regardaient ta propre vie, ils trouveraient certainement : que nous vivons une "drôle d'époque", et seraient épatés par la façon dont nous utilisons les communications modernes (téléphone, internet...). Pour eux, le fait que tu saches utiliser ces moyens apparaîtrait comme un fait exceptionnel, qui sait...

    Redeemer a écrit :

    Sinon, tu parles d'infos récupérées sur le net, même si elles ne sont pas fiables, mais je suis tout de même curieux de voir ce que ça donne, d'autant plus que je n'ai pas vraiment trouvé de résultats pertinents... Donc i tu as des liens à balancer

    Le plus pertinent de tous les sites que j'ai pu visiter dans mes recherches est Généanet.
    Leur base de données est conséquente, et de plus, tu peux également t'inscrire pour obtenir une alerte (à chaque nouvelle entrée sur le patronyme visé).
    Mais attention à la marche : lorsque tu commences une recherche sur un patronyme, c'est un véritable plongeon !! Tu pars sur un lien, qui te mène à un autre, et ainsi de suite... Le tout en recoupant au fur et à mesure tes propres données avec celles trouvées. Car des homonymes, ce n'est pas ce qui manque !

    Cela dit, n'hésites pas à compléter tes recherches sur Google : simplement à partir du patronyme recherché, Google peut te présenter des liens menant à d'autres généalogies. Là encore, il faut "faire le tri" pour ne pas partir sur une branche qui n'est pas liée à ta propre généalogie.
    Et puis, lorsqu'on les contacte par mail sur une branche qui semble commune, certains généalogistes (amateurs ou non) se donnent parfois la peine de répondre à une demande particulière. Cela vaut la peine de tenter le coup...

    Tu peux aussi prendre contact avec une association de généalogie :
    consulte cette page pour trouver la plus proche de chez toi.
    Tu y trouveras de bons conseils ...et des passionnés heureux de partager leur savoir !

    Redeemer a écrit :

    Et dernière question, ça peut te sembler bête, mais si je vais à la mairie, je peux demander à avoir accès à l'état civil ? Enfin ça se passe comment ?

    Tu peux :
    - soit écrire (par voie postale) à une mairie pour demander copie d'un acte précis (joindre une enveloppe timbrée pour la réponse est la règle),
    - soit te rendre directement au service "état civil" d'une mairie,
    - soit leur téléphoner pour prendre rendez-vous pour consulter les registres sur place (toutes les mairies ne réagissent pas de la même manière aux demandes).
    En général, il faut montrer "patte blanche" : expliquer quelle est ta recherche, et laisser ta carte d'identité à l'entrée.

    Pour les copies d'actes sur place, les photocopies (depuis microfilms) sont le plus souvent payantes. Il vaut donc mieux avoir une idée précise de ce que l'on recherche pour éviter d'avoir à régler X copies...

    Redeemer a écrit :

    Et comment tu t'y prends pour "trouver" la vie de tes ancêtres, leurs déplacements, etc ?

    Outre les récits entendus, il est parfois possible de suivre le déplacement au travers des différents actes entre tes mains :
    - lieu de naissance
    - lieu de baptême,
    - lieu de mariage,
    - lieu de décès.

    Puis, tu trouves trace également des personnes via leur présence signalée dans les actes concernant d'autres personnes (témoins de mariage, de naissance...), ou sur les actes concernant leur propre descendance ou ascendance.

    Cela donne déjà quelques indications. Mais les informations sont parfois limitées : les dates, métier, et lieu d'habitation sont souvent les seules données sur leur vie. Et l'on regrette bien souvent de ne pas en savoir plus...
    Cela dit, tu découvriras très vite des métiers inconnus de nos jours et qui te permettront de voyager dans les activités d'autrefois avec grand plaisir. Pour t'y retrouver, voici quelques liens :
    - http://www.vieuxmetiers.org/
    - http://metiers.free.fr/
    Sans oublier http://www.geneapass.org/metiers.php.


    --------------------
    Haut de pagePages : 1  
     
     Le Petit Monde d'Audrey  LA FONTAINE DE JOUVENCE  Le Puits aux LOISIRS  La GENEALOGIE, un de mes hobbiesNouveau sujet   Répondre
     
    Identification rapide :         
     
    Divers
    Imprimer ce sujet
    Aller à :   
     
     
    créer forum
       Hit-Parade