Le Petit Monde d'Audrey
Administrateurs : Audrey, ThunderLord
 
 Le Petit Monde d'Audrey  LA GRANGE AUX GAZETTES  La Gazette du MONDE 

 63 ans après, retour de la valise d'un prisonnier

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Audrey
Laissez vivre les mots
Administrateur
Audrey
14048 messages postés
   Posté le 30-11-2008 à 14:34:36   Voir le profil de Audrey (Offline)   Répondre à ce message   http://lepetitmondedaudrey.alloforum.com/   Envoyer un message privé à Audrey   

Le prisonnier de guerre était revenu sans sa valise, son fils la récupère 63 ans après

Soixante-trois ans après, le fils d'un prisonnier de guerre français a récupéré la valise de son père détenu de 1940 à 1945 dans un stalag du côté de Dortmund, grâce à la perspicacité d'une jeune étudiante allemande.

"Une surprise énorme, un moment intense d'émotions", a déclaré à l'AFP, Alain Eymard, 70 ans, qui n'a pas hésité à se mettre au volant de sa voiture pour parcourir les 800 km qui sépare son village de Ciel, en Saône-et-Loire, de celui de Meschede, près de Dortmund, en Allemagne.

Deux jours auparavant, le septuagénaire avait eu la "surprise" de recevoir un courriel "d'un cousin éloigné", habitant Vic-le-Comte (Puy-de-Dôme), lui apprenant la nouvelle de la découverte de la valise de son père George.

"C'est une jeune étudiante allemande de 18 ans, Kristin Schlinker, qui, pour un exposé de français, s'est mise à la recherche de documents dans le grenier de la maison familiale de Meschede et a découvert la valise qui dormait là depuis 1945", a raconté Alain Eymard.
"Les documents qu'elle contenait lui ont permis d'avoir une bonne note, ce qui l'a encouragée à retrouver son propriétaire", a-t-il poursuivi.

"Quand j'ai ouvert la valise, c'est une vraie bouffée de tendresse qui en est sortie", a affirmé M. Eymard, des sanglots dans la voix.
"Mon père avait gardé toute les lettres de ma mère Marie-Lou avec les photos où je me suis retrouvé bambin", a-t-il ajouté.

Y figuraient aussi des "affiches de spectacles de théâtre" que le prisonnier de guerre organisait "pour amuser les copains", certaines avec les noms de tous ces comédiens amateurs.

Un tableau "peint par un copain du stalag et dédicacé à mon père" et des "cartes de menus gastronomiques de noël fantaisistes" élaborés "par jeu et humour" par les prisonniers, trônaient aussi dans le bagage. Tout comme "la photocopie d'un ausweiss (permis) au nom de ma mère avec l'adresse", ce qui devait faciliter les recherches. Tout était dans un très bon état de conservation, a précisé Alain Eymard.

"Mon père (décédé en 2004) ne nous avait jamais parlé de cette valise. En fait il ne s'épanchait pas sur cette période de sa vie", a-t-il regretté.

Détenu au stalag près de Dortmund, après avoir été capturé sur les plages normandes en 1940, George Eymard travaillait dans une scierie et "mangeait le midi dans une famille".

Alain et son épouse ont pris la route pour l'Allemagne le 15 novembre dernier pour récupérer la valise.
"Nous avons été superbement accueillis, toute la famille nous attendait sur le perron de la maison et, a encore raconté Alain, nous avons pu échanger quelques mots de français avec Kristin et une grande tante qui avait connu mon père et qui était toute émue de serrer dans ses bras le fils de George".

(AFP - 27/11/08)

--------------------
ThunderLord
Assassin au chômage technique
Co-Administrateur
ThunderLord
5222 messages postés
   Posté le 30-11-2008 à 15:35:27   Voir le profil de ThunderLord (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à ThunderLord   

Il est bon que des souvenirs de ce temps soient retrouvés, non seulement pour la famille, bien sûr, mais également parce que cela fournit encore un peu plus de témoignages sur le courage que déployaient les prisonniers et la façon dont ils ont vécu leur exil.

--------------------


ThunderLord ---> Thérapie Hautement Utopique et Normalisée de Démultiplication des Etats Reconnus de Léthargie Ombrageuse Reliée à la Démonologie. ©Audrey
Pierma
Modérateur
Pierma
1276 messages postés
   Posté le 01-12-2008 à 22:22:56   Voir le profil de Pierma (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Pierma   

Sympa, cette famille allemande !

Certains prisonniers de guerre français ont connu une captivité agréable. (Stalag, c'était pour les soldats prisonniers de guerre)

C'est le cas en particulier de ceux qui travaillaient dans les fermes, où ils étaient bien nourris, pendant que les hommes de la maison se battaient sur le front russe.

Certains ont même décidé d'y rester après la fin de la guerre !

Evidemment, ça n'avait rien à voir avec la situation des déportés.

--------------------
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu.
ThunderLord
Assassin au chômage technique
Co-Administrateur
ThunderLord
5222 messages postés
   Posté le 07-12-2008 à 15:00:40   Voir le profil de ThunderLord (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à ThunderLord   

Effectivement, il ne faut pas confondre la façon dont étaient traités les prisonniers civils et les prisonniers militaires ; mais il est toutefois bon de se rappeler du tout.

--------------------


ThunderLord ---> Thérapie Hautement Utopique et Normalisée de Démultiplication des Etats Reconnus de Léthargie Ombrageuse Reliée à la Démonologie. ©Audrey
Haut de pagePages : 1  
 
 Le Petit Monde d'Audrey  LA GRANGE AUX GAZETTES  La Gazette du MONDE  63 ans après, retour de la valise d'un prisonnierNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum
   Hit-Parade